Une entreprise sur deux ferme dans les 5 ans suivant sa création. Dans les défaillances d’entreprises, les erreurs de gestion sont souvent mises en cause. Voici 5 erreurs de gestion qui peuvent couler votre entreprise ou a minima freiner votre développement. Nous en avons tiré les bonnes pratiques pour développer votre entreprise sereinement.

Erreur n°1 qui peut couler votre entreprise : ne pas savoir où vous en êtes

La première erreur de gestion consiste à naviguer à vue de nez sans vraiment savoir où l’on en est. De trop nombreux chefs d’entreprise utilisent leur chiffre d’affaires ou leur trésorerie comme boussole pour prendre leurs décisions.

Malheureusement, ces deux indicateurs offrent une vision biaisée et incomplète de votre activité et ne permet pas d’avoir assez de recul pour observer votre activité dans sa globalité.

Une première bonne pratique consiste donc à diagnostiquer la santé financière de votre entreprise. Pour cela, une lecture approfondi de votre bilan et de votre exercice en cours est nécessaire avec étude rentabilité, marges, performances… Grâce à cet audit, vous pourrez :

  • Identifier vos forces et vos faiblesses
  • Prendre du recul pour faciliter vos prises de décision
  • Cibler des pistes d’économies potentielles
  • Identifier vos activités les plus rentables
  • Adapter votre stratégie à vos performances actuelles et recherchées

Erreur n°2 qui peut couler votre entreprise : ne pas savoir où vous allez

La deuxième erreur de gestion consiste à ne pas savoir où l’on va. Avez-vous l’idée de prendre votre voiture pour rouler sans but ? Il en est de même de votre entreprise : est-il pertinent et raisonnable de ne pas vous fixer des objectifs à atteindre et anticiper les actions et le chemin pour y parvenir ?

Sans anticiper les charges et dépenses futures, le risque est de dépenser l’argent que vous n’avez pas (charges sociales, TVA) ou que vous n’avez pas encaissé.

Une deuxième bonne pratique consiste donc à établir un budget prévisionnel. Celui-ci vous permettra de :

  • Construire votre stratégie et valider vos décisions
  • Trouver les partenaires et les financements nécessaires à votre développement
  • Ecrire votre feuille de route

Dans le même esprit, il est important de mettre en place un prévisionnel de trésorerie pour :

  • Connaître et anticiper vos besoins de trésorerie
  • Identifier les délais de règlement clients et fournisseurs
  • Maintenir un solde de trésorerie suffisant

Vous éviterez ainsi le stress et l’insécurité liés à une trésorerie trop faible en anticipant par un financement extérieur ou une réduction des dépenses.

Erreur n°3 qui peut couler votre entreprise : ne pas contrôler ce que vous faites

Savoir d’où vous partez et où vous souhaitez aller est un bon début pour développer votre entreprise. A ce stade, la troisième erreur de gestion consiste à ne pas contrôler vos résultats.

Vous avez établi un budget prévisionnel alors respectez-le. Bien sûr, si vos résultats ne correspondent pas à vos prévisions, adaptez vos dépenses et investissements en conséquence.

Deux autres erreurs peuvent mettre en péril les prévisions que vous aviez faites scrupuleusement : délaisser votre gestion courante (ne pas lire les contrats signés, ne pas renégocier les contrats, ne pas mettre en place des procédures de gestion et indicateurs de suivi) et être trop « gentil » commercialement (accepter un prix de vente trop faible qui mettra en danger votre rentabilité ou un délai de paiement trop long qui mettra en danger votre trésorerie).

Pour parer à ces différents travers, une bonne pratique consiste à mettre en place des outils de contrôle de gestion et de pilotage de votre activité :

  • Calcul du coût de revient homme / machine
  • Calcul du seuil de rentabilité
  • Mise en place de tableaux de bord de gestion
  • Implantation d’un logiciel de gestion

Ces différents outils vous permettront de bénéficier d’un suivi en temps réel de votre activité pour ajuster au cours de l’année votre stratégie et vos actions.

Erreur n°4 qui peut couler votre entreprise : mal dimensionner votre croissance

Un chef d’entreprise peut être bon gestionnaire (savoir d’où il part, où il va et suivre son activité) sans pour autant réussir à avoir la bonne vision pour parvenir à ses objectifs. Il est là question de timing et de dimensionnement.

Un chef d’entreprise qui voit trop petit et n’investit pas assez pour soutenir sa croissance peut ne pas parvenir à atteindre sa taille critique pour être rentable.

A l’inverse, une entreprise qui voit trop grand se met également en danger. En effet, vivre au-dessus de ses moyens représente toujours un risque notamment quand les frais fixes engagés sont trop conséquents par rapport au niveau d’activité de l’entreprise et à la marge dégagée.

Un symptôme du mauvais dimensionnement est parfois la rémunération du dirigeant, pas assez ou trop importante.

Gérer et dimensionner sa croissance est un aspect essentiel de la gestion d’entreprise.

Une bonne pratique consiste donc à établir différents scenarii avec des budgets prévisionnels associés et de mesurer ainsi les risques avant de prendre des décisions et de s’y tenir.

Erreur n°5 qui peut couler votre entreprise : ne pas s’entourer

Vous pouvez être le meilleur gestionnaire du monde que vous serez quand même toujours de parti pris dans votre regard qui peut parfois manquer d’objectivité. La cinquième erreur de gestion consiste à rester seul aux commandes et à ne pas s’entourer.

Être chef d’entreprise, c’est aussi savoir s’entourer. Deux bonnes pratiques consistent à :

  • Déléguer les taches sur lesquels vous n’avez pas de valeur ajoutée en externalisant ou en embauchant
  • S’adjoindre les services de spécialistes experts pour vous accompagner sur les sujets que vous ne maîtrisez pas forcément totalement.

Faire appel à un conseiller en gestion et stratégie financière permet d’avoir un regard extérieur sur votre activité et de mettre en place des outils et des procédures pour rendre votre gestion d’entreprise performante et créatrice de richesses.

Vous faites déjà appel à un expert-comptable ? Un conseiller en gestion et stratégie financière ne le remplace pas. Il travaille en étroite collaboration avec votre expert-comptable à faire vivre vos chiffres dans votre entreprise pour les mettre au service de votre croissance.

Pour être accompagné dans votre croissance, contactez-nous.